• Les racines de mon arbre

Un jour, un arbre naît...

Tout doucement, mais sûrement, ses racines s’enfouissent solidement dans le sol et se multiplient pour consolider son implantation. En marge de cette phase cachée, un arbre pousse à la lumière aussi bien en hauteur qu’en largeur. Chaque bourgeon naissant occasionne l’arrivée d’une nouvelle feuille, d’un nouveau rameau, d'une nouvelle branche et parfois d’un nouvel arbre. Décennie après décennie, quelles que soient les circonstances, l’arbre grandit, vit, survit, et meurt aussi. Aujourd’hui, je m'apparente à un modeste bourgeon, généalogiste amateur de surcroît, souhaitant valoriser un arbre généalogique, celui de sa famille, du moins de ses deux familles paternelle et maternelle. Sans cesse et passionnément, je creuse pour mettre à jour toutes mes racines et je me faufile de branche en branche pour essayer d’atteindre la cime de cet arbre. ​

Cette quête du passé me renvoie régulièrement quelques siècles en arrière. Ô combien, il est agréable ce voyage dans le temps !

Retrouver la trace de mes aïeuls au fil des époques et des évènements historiques, découvrir leurs lieux de vie et de labeur m’enthousiasment au quotidien. Savoir mettre un nom et un prénom sur un aïeul et le situer dans le temps, effacent l’anonymat de son existence. Sans compter que, telle une enquête policière, tel un jeu de piste, la découverte constante des patronymes familiaux ouvre de nouveaux horizons, nous conduit sous d’autres cieux et suscite de nouvelles relations et rencontres avec nos Cousins.

La généalogie se vit passionnément mais chaque individu, chaque généalogiste amateur, avance à son propre rythme. Pour un temps, celui des recherches, elle induit une pause dans nos vies effrénées.

Un arbre, c’est la vie ! La vie c’est le partage !

Partant de ce constat, je souhaite partager le fruit de mes recherches et de mes connaissances avec d’autres généalogistes. Je désire communiquer sur cette passion, la généalogie, pratiquée par des milliers et des milliers de personnes en France, dans de nombreux pays francophones mais aussi à travers le monde. J’aspire à m’enrichir de l’expérience des uns et des autres, tout en dispensant la mienne. ​

Les racines de mon arbre espèrent que ce partage suscitera votre intérêt et vous apportera beaucoup de plaisir à lire les post publiés dans la première partie « Le blog » et à découvrir l’univers passionnant de la généalogie au travers des rubriques et menus disponibles dans la seconde partie « Le site web ».

N’hésitez pas à me contacter, à vous abonner et à me suivre sur les réseaux sociaux.

Bonne lecture à toutes et à tous. Merci pour votre visite.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La généalogie sur le web et les réseaux sociaux

Comment faisions-nous dans les années 80 et bien avant, lorsque tous ces moyens de communication : sites web, réseaux sociaux, forums, bases de données en ligne… n'existaient pas encore (ou si peu ! )

Les métiers d'hier et d'aujourd'hui

Dans la généalogie, il existe une approche que j'affectionne particulièrement : celle des métiers d'hier et d'aujourd'hui. Découvrant au fur et à mesure les métiers exercés par mes aïeuls, je me docum

Le vannier

S’atteler à faire son arbre généalogique consiste à retrouver des noms et prénoms, des dates, des liens de parenté, des lieux, des actes d’état civil et autres documents. En marge de ces recherches, j