• Les racines de mon arbre

Un arbre peut en cacher un autre

En généalogie, la première démarche consiste à effectuer des recherches diverses et variées pour élaborer un arbre généalogique. Au départ, rien de compliqué, nous amassons des informations relatives à trois ou quatre cent aïeux : tout le monde tient sur les différentes branches de l'arbre.

Par contre, au fil du temps, nos recherches se multiplient, s'enrichissent et se diversifient. A ce moment-là, nous envisageons de rendre plus visible et surtout plus lisible le fruit de notre travail. Du coup, se pose la question suivante : "Un arbre ou des arbres ?". Chaque généalogiste amateur détient sa propre réponse.

Personnellement, je travaille sur un arbre principal, à savoir celui de mes deux familles paternelle et maternelle. Toutefois, je ne m'interdis pas de diviser quelques rameaux pour présenter et promouvoir un nouvel arbre, un second arbre en quelque sorte.

Comme vous le devinez un arbre peut en cacher un autre. Telle une forêt, la généalogie se compose de centaines de milliers d'arbres dont les racines et les branches s'entremêlent et s'entrecroisent.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La généalogie sur le web et les réseaux sociaux

Comment faisions-nous dans les années 80 et bien avant, lorsque tous ces moyens de communication : sites web, réseaux sociaux, forums, bases de données en ligne… n'existaient pas encore (ou si peu ! )

Le vannier

S’atteler à faire son arbre généalogique consiste à retrouver des noms et prénoms, des dates, des liens de parenté, des lieux, des actes d’état civil et autres documents. En marge de ces recherches, j

Hors-série Internet & Généalogie 2021

Depuis 20 ans, la Revue Française de la Généalogie édite chaque année un numéro hors-série dédié à Internet & Généalogie. Ce guide est disponible sous deux formats : papier ou numérique (au format PD