• Les racines de mon arbre

Ascendant ou descendant ?

Bien souvent, le généalogiste amateur débute par son propre arbre. Il s’intéresse principalement à ses ancêtres directs. Il commence par son arbre d'ascendance en recherchant les grands-parents de ses parents, puis les parents de ces derniers et ainsi de suite.

De génération en génération, il découvre les différentes branches de son arbre généalogique. Ses premières recherches se concentrent sur les filiations : lien de parenté unissant l'enfant à son père, à sa mère.

Sa passion grandissante, tout comme sa curiosité, l'incite à retrouver la descendance complète d'un aïeul. Dans ce cas, il s'agit d'un arbre de descendance.

Ce type d'arbre commence par le parent, s'enchaîne avec les enfants puis continue avec les petits-enfants et ainsi de suite.

Un élargissement des recherches peut s'opérer avec les frères et sœurs de tous les aïeux. Il permet de mettre à jour les cousinades.

La généalogie s'apparente à une enquête policière aux multiples rebondissements et aux nombreuses découvertes.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La généalogie sur le web et les réseaux sociaux

Comment faisions-nous dans les années 80 et bien avant, lorsque tous ces moyens de communication : sites web, réseaux sociaux, forums, bases de données en ligne… n'existaient pas encore (ou si peu ! )

Les métiers d'hier et d'aujourd'hui

Dans la généalogie, il existe une approche que j'affectionne particulièrement : celle des métiers d'hier et d'aujourd'hui. Découvrant au fur et à mesure les métiers exercés par mes aïeuls, je me docum

Le vannier

S’atteler à faire son arbre généalogique consiste à retrouver des noms et prénoms, des dates, des liens de parenté, des lieux, des actes d’état civil et autres documents. En marge de ces recherches, j